L’ouvrage La Boîte à Outils de la Pensée Visuelle (DUNOD) vient de sortir en juin 2021. Les deux auteures, Béatrice LHUILLIER et Caroline TSIANG, organisaient pour l’occasion une journée de présentation. Plus de 150 participants en moyenne tout au long de la journée, ont pu suivre des conférences en ligne sur un choix de pratiques visuelles parmi celles proposées dans le livre. Denys LEVASSORT participait à cette journée en tant que contributeur. Tout comme Jérôme HOARAU. Tous les deux pour la pratique Mind Mapping. Cet article comprend une Partie 2 Mind Maps – Neurosciences – Conseils pour débuter.

Partie 1

Qu'est-ce que la Collection "La Boîte à Outils" (DUNOD)

“La Boîte à Outils” : Pour Faire le Point

  • Plus d’un centaines de titres traités à ce jour
  • Une approche unique : un 360° sur le thème

Pour mieux saisir, contextualiser et appliquer les contenus des Fiches Pratiques de ces ouvrages. Plus d’une centaine de titres conçus sur le même format très pédagogique : Les outils sont exposés visuellement sur une double page.

La réponse à vos questions “Cet outil est-il fait pour moi ?“. Selon votre approche, vos projets, vos autres outils. De quoi gagner du temps et trouver plus vite la bonne trajectoire. L’assurance qualité pour vos projets. Des Fiches Outils-Actions à teneur 100% opérationnelle.

La série BàO “la Boîte à Outils”, c’est l’essentiel d’un seul coup d’œil. Selon cette structure pédagogique :

  1. Pourquoi utiliser cet outil ? Objectif et Contexte. Quelle est la promesse de valeur liée à son usage ?
  2. Comment l’utiliser  ? Processus. Quelles étapes suivre ? Points de méthodes, conseils clés pour bien en profiter ?
  3. Quels conseils pour se lancer ? Précautions. Quelles bonnes pratiques pour la meilleure utilisation de l’outil, en contexte, et en conscience ?

 

L’approche BàO pour la Pensée Visuelle

L’approche Boîte à Outils a tout son sens en Pensée Visuelle

  • La Pensée Visuelle est une grande famille de pratiques et outils.
  • Les projets impliquent d’associer des pratiques sœurs, cousines.
  • Ces 63 outils renforcent votre “mindset” Pensée Visuelle globale.

Denys LEVASSORT : Qui es-tu ? Tes activités ?

 

Bonjour, je suis Facilitateur Visuel sur la partie Mind Mapping, auprès d’une audience “Entreprises“. Pour l’autre partie de mon activité, je traite l’information “Économique et de Marché”. Je fais de la “Veille Stratégique“, on parle aussi “d’Intelligence Économique”, ou “d’Intelligence de Marché”. Je suis le fondateur de Mind Mapping Décision, et donc l’un des 17 contributeurs du livre BàO, au titre du Mind Mapping, Cartes à Bulles et Conceptuelles.

Mon métier : Collecter, Traiter, Valoriser l’information afin d’aider les dirigeants et leurs équipes à orienter au mieux leur Positionnement, leurs Projets, leurs Activités. Je fais pour eux, autant que je leur apprends à faire. J’ai aussi développé des associations Pensée Visuelle – Pensée Compétitive, et cela répond très bien au besoin d’agilité et d’innovation dans les projets. Prendre de l’avance sur les concurrents, là où vos clients vous attendent

Fiches Outils

Contributeurs

Dans l’ouvrage, sur les Fiches consacrées au Mind Mapping, Béatrice LHUILLIER a eu l’idée de nous réunir avec Jérôme HOARAU. Car nous avons tous deux une longue pratique des Mind Maps. Dans des contextes, et au service d’objectifs et de projets différents. À savoir :

Jérôme est engagé dans les compétitions internationales Mind Mapping et Mémorisation, dans le sillage des enseignements de Tony BUZAN. Il est aussi un spécialiste reconnu des soft skills.

✔ Denys conseille et forme au Mind Mapping un public de Managers en entreprise. Pour répondre aux besoins en Gestion de Projets, Engagement et animation des équipes, ou Aide à la Décision.

De mon côté, il s’agit, grâce au visuel, de proposer – renforcer des modes d’exploration et valorisation des idées et informations. Mieux répondre à la complexité des affaires, et gagner des avantages compétitifs.

Principes Mind Map : Exemple avec ce projet

Comment utiliser le Mind Mapping ? Voici un exemple avec ce projet en cours. Je dois dresser des perspectives relatives aux “Futurs du Travail”. Partir des observations, tendances de la période de pandémie 2020-2021, et formuler des hypothèses sur les transformations à l’œuvre. Nouvelles façons de vivre – réaliser – partager le travail en contexte professionnel.

J’utilise ce modèle normé pour lancer – structurer réflexion, recherche et veille documentaire : A.A.C.B.R.

Un lien avec les pratiques narratives ? Lorsque j’explore ces “Futurs du Travail”, qu’est-ce que je veux faire ? Je veux raconter une histoire. Cohérente, éclairante et apprenante. Il y a un lien avec ce que nous disent les neurosciences, sur la fabrication du sens au niveau cognitif. Le besoin de soutenir nos représentations.

▼ Modèle Mind Map 5 branches principales ▼

ACTEURS ACTIONS  CONTEXTES  BÉNÉFICIAIRES  RÉSULTATS.

L’histoire va se construire ainsi :

 

  1. Elle débute avec des Acteurs, lesquels ? C’est bien l’objet de l’exploration qui va débuter.
  2. Ces Acteurs doivent être agissants. Et mener des Actions selon rôles, forces, influences.
  3. Ils agissent dans des Contextes spécifiques. Un Acteur évolue dans un (ou plusieurs) Contexte(s) associé(s). Pour chaque contexte, les couples Acteurs-Actions, changent. Les perceptions, comportements aussi. Les régulations peuvent être spécifiques. Par exemple l’action des Syndicats dans cette étude.
  4. Ces Acteurs conduisent des Actions en direction de Bénéficiaires identifiés.
  5. Pour des Résultats attendus. À des niveaux Individuels et/ou collectifs.

Intelligence Artificielle 
avec Modèle A.A.C.B.R

 

Ce modèle est le point de départ, y compris pour des analyses plus complexes. Ci-contre une Cartographie Acteurs pour explorer les “Futurs du Travail”.

Je mobilise ici une solution à base d’Intelligence Artificielle, pour détecter et mettre en évidence des Acteurs, des Relations, des Contextes et Projets.

Ce modèle A.A.C.B.R guide mes questionnements et explorations de bout en bout. Il sera aussi utilisé pour la restitution des résultats. Il soutient une proposition de communication.

Pensée Visuelle pour exploration Cartographie intelligence marchés

Mind Map: Mode Manuel Vs Numérique

[Béatrice LHUILLIER] Pour bâtir cette Carte Mentale façon “Tony BUZAN”, que faudrait-il faire Jérôme ?

[Jérôme HOARAU] Pour une Mind Map à la main, on pratiquerait ainsi, selon les règles du championnat :

 

  1. Prendre une feuille A4 format paysage et trouver son centre pour fixer le sujet central de la Mind Map.
  2. Dessiner une image centrale illustrant Futurs du Travail et Pandémie. Par exemple le symbole du virus.
  3. Poser des Mots Clés. Ici ma technique personnelle n’est pas de faire des branches et écrire le mot après. À l’inverse, je vais d’abord écrire le mot, et ensuite je vais faire une branche dessous.
  4. Former les branches qui vont aller du plus épais (au centre de la carte) au plus fin (vers l’extérieur).
  5. Intégrer des éléments visuels, couleurs, dessins, pictos… Je peux ici utiliser une couleur par branche.

Béatrice LHUILLIER: C’est ce que Denys a fait. Mais en informatique : tout est dans une bulle. En mode manuel, on a la branche, le mot posé dessus et puis l’illustration. Conseillé dans les règles Tony BUZAN.

Jérôme HOARAU : On peut faire un dessin au-dessus. Pour gagner de la place et continuer l’arborescence.

Caroline TSIANG : plus le volume de données progresse, plus les gains de l’outil digital sont marqués. Dont pour reprendre et mener plus loin les Mind Maps déjà réalisées.

10 Règles pour bâtir une Mind Map "Tony BUZAN"

  1. Utiliser une feuille A4 en format « paysage »
  2. Poser le sujet central avec image et couleurs Tony BUZAN Promoteur concept Mind Map Carte Mentale
  3. Exploiter les images largement dans la carte
  4. Écrire MOTS CLÉS majuscules, sur les lignes
  5. Poser un seul mot par ligne sur la mind map
  6. Bâtir des lignes de longueur adaptée au mot
  7. Bâtir lignes : épais (centre) à fin (périphérie)
  8. Exploiter beaucoup de couleurs dans la carte
  9. Renforcer la hiérarchie avec formes + flèches
  10. Mettre en relief les idées, liées à la hiérarchie

Sujet Central : Centre de Gravité à soigner

 

Le sujet central de la Carte Mentale a plusieurs réalités. Il faut le soigner, car il va fixer l’attention. C’est le centre de gravité de la carte. En même temps il est protéiforme. On le voit, le mémorise, on “tourne autour“. Il faut entrer en intimité avec lui. L’apprivoiser. On le reformule souvent en cours de route ! C’est 100% légitime.

Mind Maps rôle du sujet central

Le Sujet Central de la Mind Map n’existe qu’au travers de nos représentations. On va travailler en périphérie, comme si je regarde un Rubik’s Cube (un diamant ?) sur ses différentes facettes. On va le polir, mais on ne fera que l’approcher.

Si on est sur un projet ou un sujet plus normé, on pourra avoir des choses plus objectives. En revanche sur le thème “Futurs du Travail”, notre attention va viser à affiner la photo, la rendre la plus nette possible.

 

Apports des outils Mind Maps numériques

 

Dans mes projets, je mobilise beaucoup d’informations, sur des cycles longs. Cela impose de les reprendre, les partager, les valoriser par itérations successives. Les annoter. Individuellement et aussi en collaboration.

J’utilise beaucoup des outils informatiques pour ces raisons. Et parce que je passe en mode “Gestion de Projets“. Le fait d’avoir pratiqué à la main rend toujours service. Dans mes formations Mind Mapping, cette partie est toujours présente. Pour prendre contact avec la méthode. Pour agir en conscience, parce que finalement l’outil est très permissif. Et l’intelligence du geste, l’alliance main – cerveau ne peut se ressentir qu’avec le mode manuel.

 

Denys, des libertés avec la méthode BUZAN ?

 

J’ai un immense respect pour Tony BUZAN et ses apports en Mind Mapping (voir l’article). Mais, je peux aussi prendre des libertés par rapport à sa méthode. Je le fais alors en conscience. D’ailleurs il était le premier à conseiller à chacun de trouver “son style”. Je pousse juste un peu la notion de style. Je tire profit des avantages de l’outil et suis contraint par lui. Comme le non-placement des mots clés sur les branches (pour MindManager).

Comme Formateur Mind Mapping, je suis très attentif à saisir les dominantes cognitives, les styles d’apprentissage de chacun. Pour viser les bons arbitrages entre la méthode et les nécessités des outils choisis et projets menés.

Et vous, Béatrice, Jérôme: les outils Mind Maps ?

Moi, j’utilise le Mind Mapping manuel, pour des choses plus personnelles. Sur lesquelles je vais avoir besoin de réflexion intérieure.

J’utilise beaucoup l’outil informatique pour mes Mind Maps de lectures. Pour récupérer et faire passer des branches entières d’un ouvrage à un autre par exemple. Quand je travaille à plusieurs, pour le partage. Pour faire des liens entre maps.

Béatrice Lhuillier

Auteure "La Boîte à Outils de la Pensée Visuelle", Facilitatrice Visuelle, Sketchnoting, sketchnotes-facile.com/

J’utilise l’outil digital pour mes Mind Maps. On est contraint par rapport à l’outil. Un arbitrage entre usages, contraintes, et surtout objectif.

Pour moi, les Mind Maps à la main, c’est entraîner le cerveau.

La pratique répétée du Mind Mapping, appliquée à la prise de notes, synthèse, créativité, a des répercussions positives dans d’autres domaines.

Je pense que les deux pratiques sont 100% complémentaires.

Jérôme Hoarau

Expert Soft Skills, LesIntelligences.com

Vos retours et questions sont toujours les bienvenus !

Découvrez la Partie 2 de l’article : Mind Maps, Neurosciences, Conseils