La Direction Marketing repense  la Management de l'Information et Décision

Direction Marketing et Mind Mapping

Alain est Directeur Marketing – Ventes. Les mauvais chiffres de ses produits phares depuis un semestre l’ont sonné. Comment des tendances pourtant bien engagées pouvaient se retourner aussi vite ? A-t-il loupé quelque chose ? Il a pourtant enchainé études de marchés, focus group, interviews. La confusion est grande, liée à son management de l’information et ses choix stratégiques. Le trouble, pour lui et pour ses équipes. (voir vidéo ci-dessous).

La crédibilité se joue aussi sur l’Information

Le département Marketing – Ventes est en veille constante. Une digitalisation forte et une approche “data driven” affirmée. Le département est grand consommateur d’informations, souvent chèrement acquises. Et ses équipes surveillent en continu les différents canaux d’acquisition.

En plus des volumes de Ventes, Alain est jugé par son Dirigeant, sur son habileté à fluidifier et décoder ces flux de données au service des affaires. Et justement, sa Gestion de l’Information est en panne. Il ressent une perte de contact avec les marchés et clients. Depuis plusieurs mois, Il est confus.

Se poser les bonnes questions

    En crise, pas facile de partager ses doutes en interne, sans dire sa fragilité. Il y aurait bien des raisons de jouer davantage “cartes sur table“.

    Le Mind Mapping pour les Chefs de Projets commence très simplement avec 3 idées clés

    1. Alain dans ses cursus Marketing, n’a pas étudié le Management de l’information
    2. La complexité accrue des marchés demande de se poser. Et partager entre pairs
    3. Les méthodes utilisées depuis des années ne sont plus aussi efficaces qu’avant

    Alain est confus. Accepter la “non-connaissance” des dernières attentes clients. Recycler la culpabilité de ne pas pouvoir éclairer ses troupes. Il veut agir vite.

    Réévaluer les Situations. Maintenir le Cap

    En tant que Manager, Pierre doit réévaluer les situations en continu. Sans perdre la cohérence du tout, la vue de la “Big Picture“, l’objectif ultime, la mission poursuivie. C’est aussi l’ancrage d’une communication efficiente vers les équipes. En plus de l’incertitude ambiante, il lui faut accepter de ne jamais détenir toute l’information nécessaire sur un sujet. Sauf à fixer un choix si tardif, que l’action associée sera sans effet. Ainsi, il parlait de la source de sa confusion actuelle.

    Alain, en situation de forte confusion a choisi de participer à l’Atelier gratuit “Mercredi Mapping”.

    Quels 1ers Pas en Situation de Crise ?

    Alain : “Je connais une situation critique, mais je ne veux pas rester immobile. J’ai fait une Mind Map pour la 1ère fois hier. Ce jour, je sens une sorte d’apaisement. Comme si je pouvais compter sur une ressource de plus. J’ai juste consacré 2 heures à l’exercice. La carte m’a fait accepter la situation. A ouvert un espace de dialogue intérieur“.

    Denys : “Vous savez, tant de Managers sont concernés par cette situation. Il n’est pas simple de changer de regard sur ce que l’on pense maîtriser le mieux. Sur ce qui a forgé nos succès passés. En période de crise, le cerveau a tendance à retenir le pire scénario. C’est le biais de négativité. Ainsi il se prépare à mobiliser davantage de ressources pour faire face en cas de besoin. Mais l’épuisement guette“. Son récit

    Voir Portraits Mind Mapping Gagnant : Sophie, Chef de Projet désabusée – Pierre, Dirigeant-submergé

    Le Mind Mapping version Info-Décision

    Gestion de l’Information =  Équilibres Instables :

    Mind Mapping pour équilibrer les flux d'information

    1. Je sais / Je ne sais pas (incomplétude forcée)
    2. Mes croyances présentes / L’info qui bouscule
    3. J’ai une influence / Je n’ai pas de pouvoir agir
    4. Utile de suite pour mes projets / Dans le futur
    5. Jusqu’où aller seul / Faire appel au collaboratif

    Ces déséquilibres non anticipés amènent la confusion. Cela entraîne à l’inaction néfaste au business. Peu de Managers ont appris à mieux décider avec l’information. Ils maîtrisent des outils spécialisés, mais cela ne fait pas tout. Ils jonglent avec les codes culturels internes, mais sont peu armés pour agir sur les représentations et les comportements.

    Le bon professionnel compose avec ces déséquilibres. Il n’est pas celui qui va récupérer le chiffre d’affaires manquant en un mois. Mais celui qui va poser un regard lucide, contextualisé et honnête sur la situation. Le contraire du super-héro.

    Apprendre est par nature un acte créatif

     

    L’apprentissage ne consiste pas à juste consommer de nouvelles informations. Il est le processus qui mobiliser nos capacités existantes pour construire de nouvelles représentations du monde. L’apprentissage est par nature un acte créatif. Ainsi la créativité est une affaire sérieuse et pas un moment pour esprits artistiques.

    Cette approche peut aider Alain, Directeur Marketing à rechercher des informations qui le surprennent, plutôt que de réaffirmer celles qu’il connaît déjà. Et injecter de la créativité dans ces assemblages.

    Mind Maps: Penser l’Information utile

    Avant de produire des Mind Maps centrées sur sa problématique du moment, nous avons échangé sur des Cartes de base en l’hygiène de l’information.

    Le cerveau mobilise des règles du jeu à saisir pour être efficient. Le code de conduite “Info-Décision”.

    Réponse aux tensions informationnelles

    Voici 4 ressentis en Management de l’Information. Et les règles de fonctionnement du cerveau en jeu. Pour mieux se préparer à l’info-décision. Détails ci-dessous

    Principes pour la Gestion de l'Information et Mind Maps

    A. Trop d'informations (comment le visuel vous aide)

    Un simple point dans l’Espace Temps

    Nos 5 sens sont toujours à l’œuvre et notre cerveau est un prodige. Mais il faut accepter que chacun de nous n’est qu’un petit point dans un vaste Espace-Temps. La modestie est de rigueur. Nous tâtonnons, nous bricolons (en marketing souvent !). Pas le choix. Acceptation sans résignation. Il faut s’équiper pour une bonne hygiène de l’information.

    Par rapport à une situation visée, nous avons déjà manqué beaucoup d’informations, et nous continuerons à en manquer d’autres. Mais cela doit être compensé par une volonté indéfectible de “Connecter les points” (“connect the dots”), et d’apprendre.

     

    Visuel et couleurs pour baliser l’Espace

    Mind Mapping Information utile désemcombrer Le visuel peut aider avec des réflexes très simple. Par exemple prenez des surligneurs de couleur pour chaque type d’information : une personne (vert), un lieu – emplacement (Bleu), une date ou une année (Jaune); une action présente, ou une action à venir (violet / rose ). Pour repérer en conscience des associations, des propositions. Et préparer l’arrivée des informations nouvelles.

    Et si des segments restent flous, inventons les parties manquantes sous forme d’hypothèses ! C’est un bien meilleur choix que de rester figé sur un manque, avec un stress qui grimpe. Il y a déjà ici quelques bases qui fondent la pratique Mind Mapping.

    B. Pas assez de sens (comment les Mind Maps agissent)

    À partir de l’information brute, après avoir assemblé des points en segments, il faut garder la trace du contexte. Ces contextes vont s’agréger à notre catalogue de modèles mentaux, de croyances, issus de nos expériences passées. Un repérage clé pour mettre notre cerveau au travail à notre profit. S’il détecte des contextes proches, il saura diriger les informations utiles vers notre conscience.

     

    Nous avons besoin d’un équilibre constant

    Mind Mapping moins de pression sur les résultats soin aux processus
    Mais le sens et l’apprendre débutent souvent par un déséquilibre. Ainsi, lorsque les informations secouent notre compréhension du monde, la seule façon de s’en sortir est de créer un nouveau sens. Et pour cela le Mind Mapping est un fidèle compagnon.

     

    Besoin de bâtir un récit qui porte le sens

    Le sens démarre aussi avec cette histoire que vous, Alain, auriez envie de nous raconter quant au succès de vos Produits. Un récit fait de petits segments (re)construits à partir d’autres briques élémentaires. Les briques non utilisées seront éliminées de la mémoire. Le ménage est fait chaque soir, comme dans vos bureaux. Le sens est une émergence et nous avons un vrai pouvoir. Celui de faire passer les informations de notre système perceptif vers notre système cognitif.

    Le Manager se créer du sens dans un “Tout” cohérent qui le tient : son système de représentation du monde, du secteur, du marché, des clients.

    Les cartes mentales offrent de formuler et formaliser ce système. Un avantage puissant.

    C. Pas assez de temps (et les leviers du Mind Mapping)

    Nous allons vers la solution la plus facile

    Ou celle déjà engagée et la plus immédiate. Le cerveau privilégie les informations à faible coût cognitif. Si les contextes ne sont pas assez repérés, la consolidation avec les informations nouvelles est peu profitable. Mais la dépense d’énergie est là malgré tout. Alors les actions sont stoppées, avec une dose de frustration au passage.

     

    Le mouvement qui se nourrit lui-même

    Combien de fois les managers me disent : “je n’ai plus une minute à moi“. Ils ne croient pas si bien dire. Ils ne s’appartiennent plus. L’ivresse de l’action les arrache à eux-mêmes, et neutralise la capacité d’attention. Une source d’aveuglement préjudiciable pour qui veut justement surveiller et questionner l’environnement, les marchés, les clients. Tout l’inverse de ce qui est recherché. L’attention est prisonnière et le relief, la saveur s’effacent. La valeur des informations se nivelle et le discernement s’effondre.

     

    Faire davantage confiance à son  cerveau

    Le cerveau est un champion dans l’estimation de la balance Bénéfices – Risques. Il choisit le meilleur équilibre entre combat ou fuite (ou immobilisme). Faisons-lui plus confiance et choisissons de mieux en connaître les règles du jeu.

    Le Mind Mapping qui détecte et flèche les contextes est une ressource pour le cerveau. Il vous le fait savoir en renforçant votre attention. Qui vous récompense en produisant de nouvelles associations pertinentes. Et ainsi de suite. Des bénéfices enchaînés.

    D. Pas assez de Mémoire (les bénéfices Mind Mapping)

    0,26% de nos perceptions passent à la conscience

    La part des informations traitées par le système perceptif va passer dans le système de représentation. Données brutes, symboles, expériences, images et décisions passées ne sont encodées que si nous avons élaboré un sens à y associer.

     

    230 millisecondes : affecter une valeur aux infos

    Tout va donc très vite ! La dépense en énergie des informations retenues, puis stockées est très grande et le cerveau est un grand économe. Faisons preuve d’une vraie stratégie quant aux flux et informations que nous faisons entrer et sortir de nos cerveaux. Les vraies solutions pour le management de l’information sont à rechercher ici.

    Ces choix s’intègrent vite avec la pratique régulière du Mind Mapping.

    Vous aussi, comment Alain avant vous, venez voir comment la Pensée Visuelle et les Cartes Mentales peuvent apporter du Sens et de la Valeur dans vos activités de Directeur Marketing. Mercredi Mapping est taillé pour cela.